Un peu de gastronomie roumaine

5 commentaires

Je ne suis pas un « grand chef », mais de temps en temps j’aime cuisiner. Aujourd’hui je vous presente une recette de cuisine roumaine que j’aime beaucoup. En roumain, on appele ce plat « Tochitura » (a pronnoncer « toquitoura »). Je ne connais pas un mot francais ou un plat equivalent. Mais, voila ma recette :

Ingredients pour 2 personnes : Viande de porc (cote sans os) 600-700 gr.
Oignon – une , moyenne
Pate de tomates – une grande cuillère, bien remplie
Huile – 2 cuillères
Vin rouge – une grande verre
Ail – 1 grand
Sel, poivre, paprika, thym – suivant le gout
La viande, de preference frais ayant une couleur rose-claire, se coupe en petits morceaux.
L’ail s’epluche et se coupe en morceaux fines.
L’oignon s’epluche et se coupe en petits morceaux.
On met l’huile dans une poêle, au feu. Quand il est bien chauffe on met l’oignon dedans. Quand les premiers morceaux d’oignon commencent a devenir marons, on peut ajouter la viande.
Les condiments se parsement suivant le gout, mais attention, faut pas que la paprika et le thym soyent trop abbondants car ca va donnet un gout amer.
On tourne la viande dans la poele,jusqu’a ce que touts les morceaux se chauffent prenant une couleur blanche.
En ce moment on ajoute 2 verres d’eau chaude. On ajoute aussi 1/3 de l’ail.
On met un couvercle sur la poele, mais pas etanche, et on laisse bouillir jusqu’a ce que presque toute l’eau s’evapore.
On verifie que la viande soit bien bouillit, en goutant un morceau (attention c’est brûlant!). Si vous etes content du gout, c’est bon, sinon on ajoute encore de l’eau et on continue a bouillir.
Quand c’est pret, on ajoute le vin, l’ail qui reste ainsi que la pate de tomates. On melange bien, pour que la pate de tomates se diffuse partout. Apres, faut bouillir encore 5 minutes et c’est fini !
Ca se sert bouillante, avec de la polenta (mamaliguta) sur laquelle on met un oeuf sur plat. Pour décorer, on met des feuilles de persil.
A boire : du vin rouge
Bon apetit.

Publicités

Les trovants : des pierres etranges

10 commentaires

Dans le departement de Valcea il y a 2 endroits ou on trouve ce type de pierres, mais le plus connu est le Musee en plein air de Costesti. Cette commune se trouve a environs 40 Km de Rm. Valcea (la capitale du departement), sur la route vers Tg. Jiu. Pour etre plus precis, des qu’on voit le panneau qui annonce l’entree dans la commune, on descend et dans une courbe a droite il y a un lieu ou on peut garer la voiture (un parking a la roumaine, si vous voyez ce que je veux dire). Une fois la voiture garee, on traverse la route et on voit le musee.
Mais qu’est-ce que c’est un trovant? C’est une pierre ayant une forme etrange et qui, suite a cette forme, incite l’imagination des gens. Voici une premiere photo prise au musee.

Groupe de trovants


Le lieu a ete declare reservation naturelle depuis 2005, quoiqu’il etait connu depuis bien longtemps. D’ailleurs, les pierres ont ete etudiees par les experts qui ont conclu qu’elles se sont formees il y a 5-6 millions d’ans, par la cimentation centrifuge de la sable. Pour illustrer un peu plus mon article, voici 2 autres photos. Etranges formes pour des pierres, n’est-ce pas?
Un trovant qui dort

Un trovant qui dort


Un autre, sur se propres pieds

Un autre, sur se propres pieds


Se formant par centrifugation, la section d’un trovant rassemble a celle d’un arbre, avec plusieurs bagues. Cela fait que l’imagination des gens leur attribue d’autres origines que celles definies par les specialistes. On dit, par exemple que les trovants representent une forme intermediaire entre le mineral et le vegetal, ou bien qu’il s’agit des arbres petrifies. Voici la section d’un trovant.
Section transversalle d'un trovant

Section transversalle d'un trovant


On les appele aussi « les pierres qui grossissent ». Sur leur surface on peut voir une sorte d’inflorescence qui pourrait nous faire penser au fait que les trovants sont capable de s’agrandir et meme se reproduire. Voici un detail d’inflorescences.
Inflorescences sur les trovants

Inflorescences sur les trovants


Une chose est sure : les pierres qu’on voit dans ce musee sont roule du versant sableux de la coline d’a cote. Et il y en a d’autres qui auront la meme sort, bientot. En voila un.
Trovant dans le versant de sable

Trovant dans le versant de sable


Je finis par vous recommander de visiter ce musee, en specifiant aussi qu’il n’y a pas de taxe a payer pour y entrer. Bonne visite, donc !

Autres photos de mon village

Un commentaire

Il me semble que la description et les photos de mon village ont plu aux visiteurs, je vais donc en mettre plusieurs.

Deriere la maison de mes parents, la foret

Deriere la maison de mes parents, la foret


La culture de mais de mes parents

La culture de mais de mes parents


Eglise en automne

Eglise en automne


Maisons sous le ciel gris de l'automne

Maisons sous le ciel gris de l'automne

La monastere d’Arnota

Laisser un commentaire

Sur la route entre Rm. Valcea et Tg. Jiu il y a pas mal de jolis lieux a visiter. Aujourd’hui je vais vous parler de la Monastere d’Arnota, dans les articles qui suivront ayant l’intention de vous parler d’autres endroits.
Pour arriver a cette monastere, il y a environs 7 Km de route en mauvais etat, mais circulable en voiture quand-meme. Mais le paysage qui s’ouvre aux le yeux, une fois arrive au sommet de la coline sur laquelle la monastere se trouve vaut la peine de faire cette route.

L'eglise de la monastere

L'eglise de la monastere

La monastere a ete construite par le prince valache Matei Basarab (qui a son tombeau la-bas) et renovee par d’autres princes aussi illustres comme Constantin Brancoveanu ou Barbu Stirbei. Tres interessantes sont les peintures de l’eglise. Voici un exemple.

Peinture Arnota

La monastere a ete construite pendant une periode tres dure pour les habitants du pays, car les turcs faisaient assez souvent des incursions sur le teritoire valache. Pour cette raison, on a bati des murs exterieurs assez forts. Voici une photo prise de l’exterieur.

Arnota, murs exterieurs

Arnota, murs exterieurs

Et puisque je vous ai parle de jolis paysages, en voila un. Et je ne finirai pas mon article sans vous souhaiter une bonne visite.

Paysage vu d'Arnota

Paysage vu d'Arnota

Mon village natal

3 commentaires

Il y a des endroits en Roumanie ou rien ne semble avoir change depuis une centaine d’annees. Des lieux ou, ni le communisme, ni la civilisation moderne n’ont pas reussi a acceder.
La, l’organisation de l’agriculture en style communiste n’a jamais existe, mais ni des choses utiles comme l’eau courante ou la canalisation n’arriveront non plus.
Le seul progres c’est l’electricite, mais meme pour avoir cette facilite, les gens ont du payer de leur propres poches le prix du reseau, car le village, ayant 2-3 maisons par kilometre ne presentait pas d’interet pour le fournisseur d’electricite.
Je vous parle de mon village natal, la ou j’ai vecu mes premiers 14 ans, village entoure par des forets. La foret y est presente partout, merveilleuse, en plein expansion.Les gens vivent comme leus parents et grands-parents, sans trop se soucier de ce qui se passe a Bucarest ou ailleur. Ils continuent a cultivet leurs terrains, et elever leurs animaux, en utilisant la recolte de cerealles pour nourir les animaux et les excrements de ceux dernieres pour nourir la terre.
Ces gens ont reste toujours honnetes, comme leurs ancetres. Mes parents ne ferment jamais a cle la porte, lorsqu’ils quittent la maison.
Afin de partager avec vous un peu de la sereinete de cet endroit, je vais vous presenter des photos de l’eglise du village, eglise qui a ete construite durant les annees 1920, lorsque mon grande pere etait un enfant.

Eglise en ete

Eglise en hiver

Eglise en hiver

Debut de printemps

Debut de printemps